Sri Lanka, 1000 km, seul et à vélo (2015)

Accueil    Negombo-Kurunegala   Dambulla, Sigiriya   Kandy  Nuwara Eliya   Ella   Tissamaharama   Katagarama, Kirinda   Tangalle   Mirissa 

   
   

Galle, Hikkaduwa    Maharagama-Negombo


Tangalle-Mirissa    Jour : 81 km (53 + 28)    Total : 734 km

Je crois que je commence à comprendre les chiens sri lankais. Encore deux attaques ce matin.

Un chien est susceptible de m’attaquer lorsqu’il est laid (ce n’est pas rationnel mais c’est observé), lorsqu’il vit à la campagne, lorsqu’il n’y a pas de circulation, lorsque le jour se lève (il n’est pas encore abattu par la chaleur).

Dans la fraîcheur  matinale, j’ai donc traversé des campagnes sur des routes peu passantes. J’y ai croisé des chiens laids qui n’ont pas manqué de me courir après…

   

   

   

J’arrive à Mirissa après 53 km.

Mirissa est une plage paradisiaque. Les touristes se prélassent sur les chaises longues posées à même le sable, les restaurants proposent des cartes internationales et diffusent sans retenue les musiques actuelles. Trop de monde pour moi, je poursuis la route qui mène à Weligama. Entre ces deux villes, un panneau indique une petite guesthouse sur la gauche. Abritée à l’ombre des palmiers, l’imposante bâtisse m’offre, pour une dizaine d’euros, une chambre vaste et bien tenue donnant sur un petit jardin. La plage, accessible par un sentier, est située à moins de 50 mètres. La plage est paradisiaque car hormis le cadre exceptionnel, elle est déserte !

   

   

J’enfourche mon vélo, fais une halte animée au petit port de pêche et déjeune à Mirissa sur un joli bout de plage bondé.

   

   

   

   

   

   

Je prends ensuite la direction de Weligama (ouest) et découvre avec ravissement de jolies petites criques préservées, des bateaux peinturlurés et un stupa isolé.

   

   

   

   

Je retourne à l’hôtel et me laisse tenter par un bain de mer. Je n’allais pas quitter le Sri Lanka sans m’être trempé. D’autant plus que je transporte mon maillot de bain depuis 700 km. Il me faut donc l’utiliser… Eau à 27°c…

   

Les vaches arpentent la longue bande de sable sous le soleil couchant.

   

Je retrouve Alex, Clem, Johanna et Anaïs pour le dîner qui se prolonge en jeu de cartes.

 

Page précédente

Accueil

Page suivante

Photos et textes © Pierre Letienne