Sri Lanka, 1000 km, seul et à vélo (2015)

Accueil    Negombo-Kurunegala   Dambulla, Sigiriya   Kandy  Nuwara Eliya   Ella   Tissamaharama   Katagarama-Kirinda   Tangalle   Mirissa 

   
   

Galle, Hikkaduwa    Maharagama-Negombo


Tissamaharama – Katagarama – Kirinda – Tissamaharama    Jour : 62 km    Total 573 km

Non pas "jour de repos" mais "jour de non-progression".

Je désire ce matin assister à une Puja (cérémonie d’offrandes) dans un grand temple bouddhiste de Katagarama. 16 km me séparent de cette ville, distance que je parcours allégé (sans sacoche). Muznae, tient une petite boutique située face à l’entrée du temple. Il me garde mon vélo le temps de la visite.

Après m’être déchaussé, c’est un festival de couleurs et d’odeurs.

   

Ici, ce sont des noix de coco enflammées que l’on fracasse contre le sol, là, ce sont des dizaines de fidèles qui attendent avec des corbeilles remplies de fruits. Tous attendent 10h30, l’heure à laquelle la cérémonie doit commencer. A l’heure dite, des hommes en blanc apparaissent. Je ne connais rien des codes et du rituel, je n’en serai donc pas un témoin précis. Mais ce que je vois me plaît et les fidèles n’en manquent pas une miette.

   

   

   

   

   

   

   

   

   

   

   

   

   

   

   

   

A l’entrée du temple, un homme possédant une petite balance me propose de me peser. Je me déleste de mon appareil photo et de ma bouteille d’eau. 4,5 kg de plus que le jour de mon départ ! Ça vaut bien la peine de pédaler tous les jours ! (Balance défectueuse, j’en suis certain, je l'espère...)

Je retourne déjeuner à Tissa.

Dans l’après-midi, je me dirige vers Kirinda, petit bourg en bordure de mer, dominé par un immense bouddha orange.

Après avoir fait un détour par la plage 100% sri lankaise, je laisse à nouveau mon vélo dans la boutique d’une petite dame souriante et je me hisse jusqu’au temple. Le temps est menaçant, je ne traîne pas.

   

   

   

   

Je parcours les 10 km du retour accompagné d’un motocycliste qui me bombarde de questions. Une fois que sa liste est épuisée, il disparaît subitement.

 

Page précédente

Accueil

Page suivante

Photos et textes © Pierre Letienne