Pays de Galles: A vélo, de Brecon au Snowdonia (2016)

Accueil      Paris-Llangorse    Jour 1: Llangorse-Aebaeron    Jour 2: Abeaeron-Dolgellau    Jour 3:Dolgellau-Caernarfon    Jour 4: Caernarfon-Dolgellau 

   

Jour 5: Dolgellau-Rhayader    Jour 6: Rhayader-Llangorse    Llangorse-Paris

         
 

Jour : 85 km    Total : 278 km

Réveil au sec, affaires sèches.

Les premiers rayons du soleil percent sur la vallée brumeuse. Nous retournons en centre ville faire quelques photos puis prenons la route qui doit nous mer à Barmouth.

   

   

Pour la première fois, l’itinéraire est à peu près plat, en tous cas, pas de longues ascensions.

Le soleil nous réchauffe et le moral s’envole.

   

   

Nous atteignons Barmouth comme dans un rêve. Nous n’avons parcouru qu’une quinzaine de kilomètres mais le café et sa terrasse ensoleillée qui nous tend les bras face au port, nous impose une pause.  Nous y restons une bonne heure à profiter de ne rien faire dans un environnement chaleureux.

   

   

La route longe la mer, elle nous offre de beaux panoramas.

   

   

   

Nous gagnons ensuite le joli château d’Harlech (13ème siècle, classé au Patrimoine de l'Unesco), perché sur un promontoire.  Nous le visitons avec JP.

   

   

   

C’est ensuite une belle descente qui nous ramène sur la route principale.

Pour rejoindre Caernarfon, deux options s’offrent à nous. La première, celle initialement envisagée nous mène au cœur des montagnes du Snowdown. Un col et plusieurs kilomètres d’ascension. La seconde, celle que nous choisissons finalement, évite la zone montagneuse et nous ajoute quelques kilomètres.

Nous avalons un sandwich devant l’église de Porthmadog.

Évidemment, nous mangeons trop et la route s’élève avec insolence dès les premiers kilomètres.

Jp a mal au genou. La circulation est dense. Fort heureusement, la bande d’arrêt d’urgence permet aux automobilistes de doubler sans prendre de risque.

   

   

Une jolie descente d’une douzaine de kilomètres nous plonge dans la ville de Caernarfon . Nous perdons JP. Nous l’attendons, faisons demi-tour, explorons les environs puis l’appelons. Il a pris à gauche au précédent rond-point. Nous nous retrouvons face à l’imposant château au pied duquel, des pêcheurs attrapent des crabes munis d’un bout de ficelle.

Le château (13ème siècle, classé au Patrimoine de l'Unesco) est fermé, la visite du lendemain matin est trop tardive, nous ferons donc l’impasse sur l’intérieur.

   

  

   

   

   

   

   

En attendant, le programme est simple : pub, bière, fish and chips.

Belle promenade le soir dans cette ville agréable.

   

   

   

   

 

 

Page  précédente

Accueil

Page suivante

Photos et textes © Pierre Letienne