Sultanat d'Oman, sur la piste des Wadis... (2007)

    Article lié: Infos pratiques

Accueil

 

Mascate-Yiti-Dibbab-Tiwi-Wadi As Suwayh-Wadi Bani Awf-Nizwa- Wadi Qyiut   Wadi Ray   Wadi Nakhar-Wadi Guhl-Wadi Bani Awf-Wadi Al Sathan   Musandam (1)   Musandam (2)   Jebel Rawdah   Wadi Al Abyad- Wadi Mistall-Wadi Bani Kharus-Wadi Bani Awf

   
 
   
• Des aventures fantastiques en 4x4 et entre amis    
• Des nuits sous tente, des feux de camp en montagne, sur la plage...

Achetez ici le Oman Off-Road

  • Des villages perchés, des villages perdus

(Indispensable pour tout périple en

  • Des rencontres riches

4x4 dans le pays)

     

Carnets de plusieurs voyages réalisés entre 2006 et 2009 au départ d'Abu Dhabi

Wadi: En arabe, cours d'eau temporaire, le plus souvent à sec, mais qui peut soudainement charrier de grandes quantités d'eau lors de pluies violentes.

Profitant des vacances de février, nous partons cinq jours en 4x4 à la découverte des mers des villages et des montagnes omanaises.

 


Départ matinal direction Mascate , capitale du Sultanat d'Oman. Une bonne heure d'attente à la frontière puis nous gagnons la côte et ses villages perdus. La route entre Sohar et Mascate est peu intéressante, mais il suffit de s'en échapper pour découvrir quelques merveilles. Au coin d'une ruelle, à l'ombre d'un mur...

Nous arrivons vers 12H00 à Mascate, petite ville enclavée. Bizarrement, personne dans les rues, pas un commerce ni un restaurant. Mascate est une capitale politique mais la vie y semble exclusivement professionnelle.

Nous lui préférons Muttrah et sa longue corniche, ses souks et son ambiance de station balnéaire. Des boutres y sont ancrées paisiblement au coté de navires militaires.

   

Vers 16h00, nous prenons la route pour Yiti, plage sauvage au pied des montagnes.

   

C'est l'endroit que nous avons choisi pour monter notre camp, Camille et Sébastien nous y rejoignent.


Nous prenons de bon matin la piste qui doit nous mener à Dibbab puis au Wadi Tiwi.

Petite pause au fort de Qurayyat, l'occasion de marcher au frais, la température à l'extérieure est très élevée.

       

La piste serpente entre des collines arides.

Nous arrivons à Dibbab puis Fins. Nous longeons une mer limpide, turquoise, traversons des villages qui ne semblent pas avoir changé depuis le Moyen-âge.

   

   

Le Wadi Tiwi serpente entre palmiers et cours d'eau, il nous permet de prendre un pique-nique bien mérité, à l'ombre et au frais.

   

Retour vers le nord pour passer la nuit dans le Wadi As Suwayh, après avoir pris un bain dans ces piscines naturelle à l'eau étonnamment douce.

    

Le vent malmène notre tente, au petit matin, la photo s'impose...


Retour par la piste à Muttrah pour profiter de ses souks.

Ses artères "labyrinthiques " et multicolores où tout se vend, s'échange et se négocie.

   

Nous remontons vers le nord, visitons le splendide fort de Nakhal, puis nous nous engageons dans le Wadi Bani Awf qui doit nous permettre quelques 60 kilomètres plus tard, de rallier Nizwa.

   

La piste serpente, s'élève... Nous marchons dans le "snake Canyon".

La piste continue à s'élever, elle est raide, très raide, le ravin se rapproche, le vide est présent, omniprésent, les vues sont aussi plongeantes qu'infinies.

Nous faisons un petit crochet pour découvrir Balad Sayt, l'un des plus beaux villages du Sultanat d'Oman. Nous le découvrons, baigné par la lumière du soleil couchant. Balad Sayt est coupé du monde et semble frappé par l'oubli.

   

 

Nous plantons la tente à proximité du terrain de football local.


Réveil matinal, puis nous continuons cette piste magnifique à l'ambiance vertigineuse.

   

Nous plongeons sur la vallée, retrouvons le bitume et gagnons Nizwa, cité fortifiée célèbre pour ses souks et sa tour dominant la vallée.

       

    

   

Nous y flânons, déjeunons au restaurant, visitons le fort. Nizwa est une ville reposante et agréable.

Nous reprenons le 4x4, faisons une sieste salvatrice, au pied d'un arbre puis entamons la piste raide et poussiéreuse qui nous permet d'accéder au Wadi Qyiut.

La piste zigzague et nous offre des vues époustouflantes sur la vallée. Au sommet de la piste, vers 2400 mètres d'altitude, nous laissons le 4x4 et nous nous offrons une randonnée qui nous donne accès à la montagne dominant les autres. Les vues sont infinies.

   

Nous redescendons pour ne pas nous faire rattraper par la nuit, trouvons un endroit pour bivouaquer. Nous ne sommes pas seuls, les gamins du village voisin, rentrent du football.


Les gamins ont décidé de venir nous réveiller à 7h00 du matin !

Nous reprenons la piste, retrouvons la route puis prenons la direction des Emirats, les images plein la tête et impatients de prendre une douche après 1830 kilomètres en 4x4...    

 
 

Accueil

Page suivante

Photos et textes © Pierre Letienne