Japon, Konnichiwa Tokyo (2013)

             Accueil    Tokyo: Asakusa  Nikko  Tokyo: Shinjuku et Shibuya  Tokyo: Ueno et Yanaka  Tokyo: Odaiba  Tokyo: Yoyogi, Harajuku  et Tokyo Tower 

   
     

Dernier jour au Japon.

Nous partons très tardivement pour Yoyogi où nous retrouvons le parc qui abrite le temple Meiji Jingu

Le lieu est très fréquenté en ce jour férié. Tout est toujours très fréquenté cependant, jour férié ou pas. Le temple est un petit havre de paix.

Un mariage a lieu. A la vue de la procession, nous avions pensé à des funérailles tellement les membres du convoi semblaient graves. Puis le couple en tête sacrifie aux éternelles séances photo. C'est donc un mariage.

    

    

   

Nous filons par la suite à Harajuku. Harajuku est "the place to be". Un quartier où les derniers accessoires de mode sont en vente libre (Bien que l'on puisse envisager d'en interdire la moitié). Dans les faits, il s'agit d'une ruelle où l'ensemble des articles et des publicités vous agressent violemment, tout comme les hommes-sandwich, les mégaphones et la musique.

   

Nous prenons ensuite le métro pour Roppongi.

b  

C’est ce moment que nous choisissons pour compter nos yens restants. Et c’est à ce moment que tout devient plus compliqué.

Il nous faut quelques milliers de yens pour rejoindre l’aéroport demain. Il nous faut au moins 1000 yens pour manger. Il nous faut 2900 yens pour monter sur la plate-forme d’observation de la Tokyo Tower. Il nous faut quelques centaines de Yens pour rentrer en métro et pour boire un café avant de prendre l’avion. Dans les faits, le compte n’y est pas.

Si nous ne mangeons pas ce soir, nous n’avons pas assez. Si nous ne montons pas à la Tokyo Tower… Non, il nous faut monter. Si nous rentrons à pied à l’hôtel, nous devrons traverser tout Tokyo et ce ne sont pas les 5 euros d’économie qui vont solutionner notre problème.

Curieusement, à Tokyo, très peu de distributeurs d’argent. Nous cherchons donc une poste. Nous marchons trente minutes. Le caissier d’un Seven-Eleven nous rappelle que ce lundi est férié.

Nous nous rendons dans le hall de la Tour de Tokyo, un magnifique et salvateur distributeur de billets nous sort de cette fâcheuse situation.

Tokyo Tower est la réplique rouge de notre Tour Eiffel. Elle fut construite ente 1957 et 1958. Elle s'élève à 332,6 m soit 7,6 m de plus que notre tour parisienne. La vue de la plate-forme située à 250 m est sans limite et l’horizon ponctué des toits des buildings.

   

   

   

   

   

   

   

   

    

   

   


 

 

Aéroport, vol pour Moscou (10 heures) puis pour Paris (3h40). Nous avons voyagé avec le soleil, il ne s’est pas couché depuis 24 heures, nous non plus d’ailleurs…

 

 

Page précédente

Accueil

 

Photos et textes © Pierre Letienne