Wild Wild West Ireland (2015)

Accueil      Irlande: Ferry, Cashel et Kinsale   Péninsules de Brea et Kerry   Péninsule de Dingle   Lahinch, Moher et Galway   Connemara   Donegal   Irlande du Nord: Derry, Giant Causeway et Carrick-a-Rede    Belfast et Newcastle    Irlande: Brú na Bóinne, Bray    Glendalough et retour en ferry   

   
         
Articles liés: Voyager avec ses enfants    Voyager en fourgon

Jour : 200 km     Total : 877 km

Une étonnant douceur règne sur le port de Kinsale. La route traverse de jolis paysages bucoliques.

   

Nous faisons la pause déjeuner sur la plage de Bantry. Ramassage de trésors sur la plage, tentative d’observation de phoques (vaine) et grande promenade.

   

   

   

   

Le Healy pass permet de passer du sud au nord de la péninsule de Brea. La végétation disparaît à mesure que la route s’élève, les lignes droites deviennent lacets et les moutons envahissent l’étroite chaussée.

Deux petits vieux contemplent la vue qui se découvre au col. J’en fais autant.

   

   

   

Nous prenons pneu sur la péninsule de Kerry (Ring of Kerry).

La petite ville de Sneem est animée et semble s’articuler autour de ses pubs et de ses commerces de bouche, ce qui confirme qu'ici, l'hiver est rigoureux. (en plus de l'automne, du printemps et dans une certaine mesure de l'été). Je comprends qu'on aime donc y manger et y boire dans des univers chaleureux et calfeutrés. Une plaque nous apprend que le Général De Gaulle y a séjourné après le rejet du référendum de 1969.

Aujourd’hui, c’est nous qui y dormons, les portes du fourgon donnant sur une aire de jeu complète qui nous offre un peu de repos.

   

   

   


Jour : 177 km    Total : 1054 km

Départ tardif.

L’eau de la mer est turquoise, transparente. Le sable est blanc, le soleil radieux. Excepté le vent violent, tous les ingrédients d’une plage paradisiaque caribéenne sont réunis.

   

   

   

Pause déjeuner à l’extérieur sur la longue plage de Waterville.

   

   

Nous quittons la péninsule de Kerry pour celle de Dingle. Les routes sont désertes.

   

   

 

Page précédente

Accueil

Page suivante

Photos et textes © Pierre Letienne