Doha - Hong Kong - Bali (2016)

           Accueil    Hong Kong (1)   Hong Kong (2)   Ubud (1)   Kintamani-Tirta Empul-Tegalalang-Ubud (2)   Amed    Nusa Lembogan (1)   Nusa Lembogan) (2)   Ubud (3)

   
       

Il file à vive allure vers ce petit bout de terre au large de Sanur. La coque du bateau tape sur l’eau, nous sommes secoués pendant une demi-heure. Fort heureusement, il est peint sur toutes les parois de la cabine « INSURANCE ». En cas de naufrage, on tente de vous assurer que vous êtes couverts…

Les côtes se dessinent, l’eau est limpide.

   

   

Un pick-up nous dépose à l’hôtel réservé. Nous sommes à Mushroom Bay, une jolie plage sans vague, propice à la baignade.

Maillots, serviettes et crème solaire, nous nous jetons à l’eau.

   

Le soir, les familles balinaises viennent profiter de la plage, les touristes sont peu nombreux.

   

   

   


Le moyen de transport idéal en Indonésie est le scooter. Le problème, c’est que nos enfants ont trois et cinq ans. Anne-Gaëlle est frileuse pour les emmener en promenade, elle a sans doute raison.

Nous trouvons un buggy électrique à louer et partons pour faire le tour de cette île de 4 kilomètres de long.

Les petits sont ravis et s’alternent à l’avant avec moi.

Le buggy est étroit et permet d’accéder partout. De plus, son moteur silencieux permet de profiter des ambiances sonores des lieux traversés. Quand les enfants se disputent, on entend clairement ce qu’ils disent. La discrétion du moteur électrique nous permet ainsi d’identifier rapidement le motif de la brouille et ainsi, d’intervenir plus efficacement…

Première halte sur Dream Beach.

   

Nusa Lembogan vit essentiellement de la culture des algues. Séchées, elles permettent de confectionner des cosmétiques.

Sur le bord des routes, ce sont des milliers d’algues qui sèchent au soleil.

   

   

Comme partout à Bali, l'essence est vendue en bouteille. Cette échoppe la vend dans des bouteilles de jus d'orange.

Un charmant petit pont permet d’accéder à l’ile voisine de Nusa Ceningan. Notre petit buggy ne passe pas sur cette passerelle étroite. Il va falloir que je revienne (à la faveur d’une sieste ?)

   

 

Nous poursuivons la promenade et rejoignons la mangrove. Si elle permet de jouir de belles vues sur la côte et sur les montagnes de l’est de Bali, la mangrove, bien qu’agréable, est devenue un lieu dédié aux activités : plongée et kayak.

   

   

   

Après un jus de fruit dans un warong, nous poursuivons la route et rejoignons Jungut Batu, principale localité de l’île et lieu d’embarcation pour le continent. La promenade sur le front de mer n’a pas grand chose à offrir mais la vue est remarquable.

   

   

La route grimpe pour rejoindre le village de Lembogan. Le buggy ralentit à mesure que la déclivité augmente. Il reste 10 mètres, 5 mètres, 2 mètres. Le véhicule s’arrête, le petit moteur électrique ne suffit pas…

Tout le monde descend, femme et enfants d’abord. Je crains de dévaler la colline en marche arrière et de devoir sauter en marche en effectuant des roulés-boulés avant de me faire souffler par l’explosion du véhicule. Le délestage suffit et je ne suis même pas obligé de me débarrasser de tous les objets de valeur (deux bouteilles d’eau, un guide et un paquet de mouchoirs). A une vitesse d’escargot, je parcours les derniers mètres.

Nous retournons sur la jolie Dream Beach pour déjeuner.

   

Après-midi au calme. Les enfants profitent de la piscine. Je crois que c’est la première fois que nous avons une piscine dans un hôtel lors d’un voyage. L’occasion de faire une photo…

   

    

   

 

 

 

Page précédente

Accueil

Page suivante

Photos et textes © Pierre Letienne