Reportages près d'ici > Cimetière russe de Sainte Geneviève des Bois (Essonne)- Mai 2011

Retour à l'accueil

 

C’est en 1927 que le premier défunt russe (résidant à la maison de retraite russe créée au début du siècle) est inhumé au cimetière communal de Sainte Geneviève des Bois (Essonne). Depuis, de nombreux russes (artistes, aristocrates ayant fui la révolution...) et français d’origine russe y sont enterrés, ce qui lui vaut le nom de cimetière russe.



Ses allées ombragées par les pins et les bouleaux, ses sépultures, ses croix orthodoxes et ses icônes offrent au visiteur une ambiance singulière et apaisante.  L’église orthodoxe Notre-Dame de la Dormition (1939), coiffée d’un imposant bulbe bleu renforce ce sentiment d’ailleurs. Elle n’est ouverte que sur rendez-vous et lors des célébration. De nombreuses personnalités russes reposent dans ce lieu, notamment le célèbre danseur-chorégraphe Rudolf Noureev dont la tombe est recouverte d’une étoffe ouvragée.

 En 2000, Vladimir Poutine, en visite en France,  y a honoré la mémoire de personnalités russes.

   

     

   

     

   

   

   

Tombe de Rudolf Noureev

   

 

 

Retour

Photos et textes © Pierre Letienne