Alaska, traversée nord-sud à vélo (2009)

       Accueil     Anchorage  J1  - J3   J4  - J6   J7  - J9  J10 - J14  J15  - J17  J18 - Arrivée  Prince William Sound

   
Articles liés: Matériel pour voyager à vélo  Infos pratiques

  - 53 km

Nous trouvons un van qui nous emmène à l'aéroport. A la pesée des bagages, le poids indiqué confirme que nos vélos dépasseront largement les 45 kg une fois chargés. L'avion est un Boeing 737 coupé en deux, une partie cargo à l'avant, une partie passagers avec 80 places à l'arrière.

Nous volons 1h30 pour parcourir le trajet que nous effectuerons en vélo...

Vues magnifiques sur le Denali (point culminant d'Amérique du Nord, 6210 m) et sur les reliefs de notre aventure.

Nous arrivons à Deadhorse, à quelques kilomètres de l'Océan Arctique, le vent est fort (60 km/h) et glacial. Les passagers sortent, nous nous changeons dans les toilettes (cuissard, casque, chaussures de vélos) et nous remontons et chargeons les vélos.

Nous trouvons difficilement le "General Store" pour acheter du Bear spray (spray pour faire fuir les éventuels ours) et de l'essence et  nous partons...

Nous rencontrons un couple d'américains qui viennent tout juste d'arriver à vélo d'Anchorage... Notre itinéraire, en sens inverse...

Deadhorse est une ville de quelques préfabriqués situés à Prudhoe Bay, une immense champ pétrolier. C'est une ville glaciale, à plus de 70 degrés nord de latitude, une ville d'hommes, une ville de travailleurs, une ville qui ne voit pas la lumière du jour pendant 6 mois.

Dans notre cas, la lumière du jour ne va plus nous quitter 24h/24.

Une route s'échappe de Deadhorse, elle est plein sud. Il s'agit de la Dalton Highway.   C'est en fait une piste tracée pour permettre aux camions d'acheminer les marchandises depuis la première ville au sud, Fairbanks, à plus de 800 km !

Le panneau annonce, pas de services (essence, café...) pendant 250 miles (400 km) .

Le vent de face, nous roulons tout d'abord à 8 km/h puis dans le dos, à plus de 20 km/h.

   

Le vent est tellement fort que les bourrasques nous font parfois chanceler. Il est 18h00, le soleil ne décline pas.

Nous faisons 42 km (+11 dans Deadhorse) à travers une toundra humide et à perte de vue.

Nous posons le bivouac près d'un petit lac, déposons à distance nourriture et médicaments pour ne pas attirer les ours.

   

Les premiers moustiques sont là, nous savons qu'ils vont être nos pires ennemis. Une personne nue dans la toundra meurt au bout de deux heures de ses piqures si elle ne se protège pas.

Il est 22h30, le soleil n'est pas couché, nous si.

2h30, il fait plein jour...


- 73 km

Départ à 6h00 après un réveil à 4h30.le vent est encore très fort et de côté. Nous peinons à 15km/h.

Nous nous arrêtons après 42 km pour manger, je m'endors allongé sur les graviers ! Les moustiques attaquent, nous sortons notre filet de protection.

Nous retrouvons le pipeline qui achemine le pétrole dans le sud de l'Etat et qui longe toute la Dalton Highway.

La piste s'élève peu à peu, succession de côtes et de descentes. Nous croisons régulièrement des routiers dans leurs gros trucks. Toujours sympas, ils ralentissent à notre vue pour ne pas nous projeter de pierres.

Nos réserves d'eau sont à sec et pas de cours d'eau à l'horizon. Nous sommes pour la première fois obligés de nous ravitailler en eau marron et douteuse. Pas le choix.

Nous montons le camp après avoir retrouvé une petite portion bitumée, 73 km et couverts de piqures de moustiques.


- 81 km

Départ toujours matinal. La piste est plate, pas pour longtemps. Montées et descentes, tel est le programme.

   

1.5 km de travaux, nous n'avons pas le choix, nous devons monter dans un pickup. Le gars nous explique que 2 heures avant, un gros grizzly trainait dans les parages.

Je finis sans un gramme d'énergie après 81 km. Un scientifique de Fairbanks passe nous saluer à la tente, nous lui laissons nos poubelles.

Notre camp est posé contre le pipeline.

   

   

   

   

Premières goutte de pluie, très éphémères cependant. Nous avons beaucoup de chance, pour le moment, le soleil est de la partie.

 

Page précédente

Accueil

Page suivante

Photos et textes © Pierre Letienne