Népal, marche aux pays des Dieux... (2001)

      Accueil    Katmandou  J1 - J4  J5 - J8  J9 - J11  J12 - J14  Retour à Katmandou

   
Articles liés: Matériel  Haute altitude  Autres montagnes  Lire tous les articles - montagne -

 


Réveil 5h30, pour ne pas changer.

30 cm de fraîche, nous devons redescendre jusqu'à Koté ( 3550 m ), le camp moraine que nous avions utilisé à l'aller.
 

 

  La descente est splendide, nous faisons la trace pour les porteurs, la chaleur est écrasante.

 

   


A Tangnag, nous rencontrons 2 français de Moselle.
 

Après avoir discuté 10 minutes, nous repartons, je pars devant, j'ai besoin d'être un peu seul. Il se met à neiger, puis à grêler, enfin à pleuvoir. Je les attends à 200 m du bivouac.
Nous prenons un thé réconfortant, puis je fais du football avec Ang Grami, un gamin... Pendant 1h30, nous jouons avec une vieille canette en guise de ballon, et tout ça, à 3550 m, sans aucun problème de respiration...

 


 


 


Départ sous le soleil, nous montons jusqu'au Zetra La ( 4700 m ) accompagnés de deux chiens ( ? ).

Le temps se couvre, nous ne voyons plus rien, Fabien et moi prenons le large. Nous rencontrons deux autrichiens, attendons les autres puis repartons. Le paysage sur les crêtes se dévoile, la vue est extraordinaire.  Nous sommes à 4700m, sans éprouver aucune difficulté !

Nous parvenons au Lodge du Zetra vers 4200 m, pour le dernier bivouac de notre aventure. Le coca cola est un liquide magique et tellement apprécié !
 


 


Dernier col à passer, vers 4600 m.

 

La pente est raide, très raide, nous installons des cordes fixes pour que nos pauvres porteurs puissent tenir debout, sans risquer la chute à l'issue pour le moins incertaine...

   

Enfin, nous prenons pied sur un chemin en terre, nous avons de l'air et de l'herbe !
Fabien et moi partons devant et après 1h30 de "footing alpin" entre 3400 m et Lukla ( 2800 mètres ), nous parvenons à ce village qui signifie cruellement pour nous, la fin de notre isolement.

 

 

Lukla est un village sur le chemin de l'Everest, assez fréquenté, mais bien entendu dépourvu d'infrastructures et de routes.  On arrive à Lukla à pied ou en avion.


Nous entrons dans l'hôtel au moment ou la pluie commence à tomber. Nos compères arriveront trempés jusqu'aux os.
 
Une douche ! Rustique mais une douche !

Après s'être baladés dans Lukla, avoir écumé les échoppes et les ruelles moyenâgeuses, nous dînons puis distribuons les pourboires à notre fidèle équipe. Merci à vous tous...  Nous leur donnons aussi des vêtements et des médicaments.  La nuit nous tend les bras.

 

   

 

 

Page précédente

Accueil

Page suivante

Photos et textes © Pierre Letienne